Bonsoir ! Je vous retrouve aujourd’hui pour une nouvelle escapade en France. Je suis actuellement en vacances dans le Lot, mais ce n’est pas de cette escapade-là dont je veux vous parler. À l’ordre du jour, comme le titre de l’article l’indique, un road trip en Gironde. Il y a déjà plusieurs semaines, à l’occasion du week-end de l’Ascension, je suis allée me promener du côté de Bordeaux, en compagnie de ma meilleure acolyte de voyage (qui m’a gentiment prêté deux photos). Même si vous me suivez sur Instagram, vous n’en avez pas entendu parler… Pour profiter au maximum, rien ne vaut la déconnexion… Du Bassin d’Arcachon aux vignobles, en passant par Bordeaux, voici le programme d’un petit week-end très agréable et ensoleillé !

Flâner dans les « villes » d’Arcachon

Station balnéaire située à une heure de Bordeaux, Arcachon est une ville où il fait bon se promener. Elle est appelée « la ville aux quatre saisons », puisque vous pouvez parcourir la Ville de Printemps, la Ville d’Été, la Ville d’Automne et la Ville d’Hiver. C’est la « Ville d’Hiver » qui a vu le jour la première à Arcachon, sous l’impulsion d’hommes d’affaires français au XIX° siècle : à cette époque, les Européens aisés se pressaient dans la cité balnéaire pour trouver la douceur qu’ils n’avaient pas l’hiver dans leur propre pays. En nous promenant dans la Ville d’Hiver, nous avons pu admirer les nombreuses villas, « cachées » derrière de hauts portails ou au coeur des palmiers et des pins.

Au gré de notre balade, en empruntant les rues qui s’éloignent du front de mer, nous sommes arrivées à l’Observatoire Sainte-Cécile. La tour métallique d’une vingtaine de mètres offre un panorama sur la ville et sur la mer, évidemment (ci-dessous, crédit photo : ASC). Juste à côté, cachée par les feuillages : la passerelle Saint-Paul. Au delà de la passerelle, le Parc mauresque, avec sa roseraie et la vue sur la ville.

C’est au niveau de la Ville de Printemps, que nous nous sommes arrêtées pour déjeuner, sur la plage, avant de partir vers d’autres horizons.

Se prélasser sur les plages landaises

Au programme de cet après-midi-là, nous avions prévu l’ascension de la Dune du Pilat. Arrivées à destination, nous n’avions d’autre choix que de continuer notre route, puisque tous les parkings étaient complets… Pas découragées pour autant, nous reportons la dune du Pilat au soir et poursuivons notre route vers Biscarosse, pour une petite incursion landaise. Une plage immense, le bruit de l’océan, le soleil… Marcher les pieds dans l’eau, prendre le temps, faire le tour de Biscarosse-Plage. Une pause bien méritée !

Attendre le coucher de soleil au sommet de la dune du Pyla

De retour à la Dune du Pilat… Et à 21 heures, nous pouvons nous garer. C’est parti pour l’ascension de cette dune, haute de 106 mètres, située entre la forêt et l’océan Atlantique. Nous privilégions l’escalier, parce que marcher dans le sable n’est pas toujours une partie de plaisir… De même pour la descente… Pour les plus téméraires, et ils sont nombreux, possibilité de descendre en courant par le sable, ou sur les fesses… L’étendue de la dune est vraiment impressionnante ! Un mini désert !

Comme nous n’avions pas vraiment envie de parcourir les quelques kilomètres de long de la dune, nous avons rapidement trouvé une place pour attendre le coucher de soleil. Peut-être trop rapidement, puisque nous étions entourées de touristes allemands très bruyants… 100 mètres de plus nous auraient peut-être permis d’être plus au calme, ou alors nous aurions dû choisir une autre période de l’année, me direz-vous. Quoi qu’il en soit, l’expérience valait vraiment le coup. Je suis une grande amoureuse des couchers de soleil sur la mer. Alors, dans un cadre comme celui-ci, je ne peux qu’être ravie !

Faire du shopping à Bordeaux

Bordeaux est une jolie ville, mais trop minérale pour moi. J’aime les villes « vertes » où on peut entrer dans un square ou un parc à n’importe quel coin de rue, ou presque, comme à Londres. Je vous partage ici les quelques photos que j’ai prises au gré de nos pérégrinations, dont un passage obligé sur la fameuse Place de la Bourse, rendue célèbre par son miroir d’eau. (Photos : 1. Cathédrale Saint-André, 2. Miroir d’eau sur la Place de la Bourse, 3. Place de la Bourse, 4. Statue de Montesquieu, 5. Monument des Girondins sur la Place des Quinconces, 6. Parvis de la Cathédrale Saint-André)

Visiter Saint-Émilion

Saint-Émilion, ce nom vous dit quelque chose ? C’est normal, c’est un village célèbre pour ses églises et ses fortifications, pour son vignoble et pour ses macarons. Ci-dessous, vue sur le village et le donjon édifié au XIII° siècle.

Saint-Émilion présente une architecture très riche, comme en témoigne l’église monolithe, dont le clocher culmine à 68 mètres. Cette église est entièrement creusée dans la roche et elle peut se visiter (ce que nous n’avons pas fait, puisque les visites ne commençaient pas très tôt). Elle est connue pour être l’une des plus grandes églises monolithes du monde. C’est son clocher que vous apercevez sur de nombreuses photos.

Le cloître que vous avez aperçu précédemment dépend de l’église collégiale. Tous deux sont classés monuments historiques en 1840. Dans ce cloître, vous pouvez admirer une très belle fresque, représentant « L’Apocalypse ». Je vous ai glissé deux photos tout de suite après.

Et comme dans toute cité médiévale, nous avons apprécié errer dans les ruelles, nous asseoir quelques minutes sur un banc pour profiter de la vue, déjeuner en terrasse au pied de l’église monolithe et découvrir des petits coins mignons, comme cette cour entourée d’ateliers artisanaux, au milieu des palmiers et bananiers.

Prendre l’air dans les vignobles

Pour clore ce road trip girondin, nous avons parcouru les vignobles, à la recherche de fraîcheur et d’ombre. C’était l’occasion de visiter les églises romanes, aux alentours de Saint-Émilion, comme dans la petite commune de Montagne et de passer devant le château de Lussac.

Je conclus cet article de voyage avec une dernière photo, les pins landais qui mènent à l’océan. J’espère que cet article vous a plu. N’hésitez pas à me dire en commentaire si vous connaissiez ce coin de France ou si vous avez d’autres lieux à me conseiller en Gironde.

À bientôt !

Macha